Saint-Etienne 26 mai 1944, le jour maudit

Date:

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous présente des stéphanois dont parfois nous ignorons l’existence, ou pas….

Aujourd’hui : « 26 mai 1944, le jour maudit »

Il y a quelques jours, place Villeboeuf, on a découvert un abri antiaérien. Le maire s’est engagé à conserver ce témoignage de Saint-Etienne prise dans la tourmente de la deuxième guerre mondiale.

Voici l’occasion d’un retour sur épisode qui a marqué la ville dans sa chaire : le bombardement du 26 mai 1944. Des deux précédentes guerres contre l’Allemagne, Saint-Etienne n’avait eu que des échos lointains. Bien sûr, la région avait eu son contingent de poilus qui avaient laissé leur peau. Il suffit de s’arrêter dans les villages, au pied des monuments aux morts, pour s’en convaincre. Mais, elle n’avait pas connu des déluges de feu, comme la Lorraine ou le nord de la France.  Avec l’aviation, devenue une arme de guerre banale, les choses allaient changer. En juin 40, la Loire est en zone libre (la zone nono !).

Le 11 novembre 1942, cette situation prend fin. Les Allemands envahissent la zone libre. La Gestapo ne s’installe à  Saint-Etienne qu’à  la fin février 1943, au Nouvel Hôtel (vers Chateaucreux), en mars, avec une annexe rue de la Convention et une à  Montbrison, rue Alsace-Lorraine. Comme l’ensemble des Français, les Stéphanois souffrent des restrictions, de dénonciations, des arrestations arbitraires (qu’on se souvienne d’Elise Gervais). Saint-Etienne n’est pas une ville ordinaire.

Elle abrite des mines de charbon, des usines d’armement et deux gares de triage (gare de Châteaucreux  et la gare de triage du Pont de l’Ane). Pourtant la guerre apparaît encore lointaine. Mais, le 26 mai 44, Saint-Etienne se trouve prise dans une opération de grande envergure. Cette opération entrait dans le cadre du « Transportation Plan », plan d’attaque des voies de communication, destiné à préparer le débarquement en Normandie, arrêté le 25 mars 1944. Il s’agissait de détruire des infrastructures de chemin de fer, notamment des gares de triage, afin d’empêcher l’armée allemande d’acheminer des troupes et du matériel vers l’ouest de la France.

Un premier bombardement avait eu lieu le 10 mars 1944 et visant les usines Nadella à  la Ricamarie qui produisaient les roulements à  bille indispensables à  l’Allemagne. Il eut lieu de nuit et fut réalisé par les Anglais. Les usines furent détruites mais également un certain nombre de maisons alentours. Le bilan fut lourd, 51 morts à la Ricamarie, 8 au Chambon-Feugerolles et 86 blessés.

Le 26 mai 1944, à 10 heures, les sirènes retentissent. On croit à une fausse alerte. Mais à 10h17, les bombardiers américains sont au-dessus de Chateaucreux. Les premières bombes tombent. Dans les rues, c’est le chaos, la panique. En trois vagues, 450 tonnes de bombes sont lâchées. La première vague a produit tellement de fumée que les B-17 suivants lâchent leurs bombes un peu partout.

A 10h 35, c’est la fin de l’alerte. En 18 longues minutes, Saint Etienne vient de connaitre en son cœur les horreurs d’une guerre aveugle et meurtrière, un enfer absolu à quelques semaines de la libération de Saint-Etienne. Le bilan humain est terrible. Près de 1000 morts dont 24 élèves et 8 maîtres de l’école primaire de Tardy, 2000 blessés, 20 000 sinistrés. Les objectifs militaires ont été détruits mais à quel prix…

Près de 800 immeubles sont atteints dont 250 totalement détruits. Les quartiers du Soleil, de Tardy, de la Cotonne, le jardin des Plantes et même l’église Saint-François sont gravement touchés. La reconstruction sera longue, elle sera en particulier l’œuvre d’Alexandre de Fraissinette, maire de 1947 à 1964. La reconstruction a réparé les paysages, mais elle n’a sûrement pas guéri les blessures humaines.

Gillescharles.info

Inscrivez-vous pour recevoir chaque dimanche de l'actu dans votre boîte mail.

Gillescharles.info

Inscrivez-vous pour recevoir chaque dimanche de l'actu dans votre boîte mail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Newsletter

Politique

A lire aussi
Dans l'actu

À Marseille, un automobiliste héroïque vient en aide à deux policières en difficulté

Le 9 juin dernier, dans le 4e arrondissement de Marseille, un automobiliste n'a pas hésité à intervenir pour assister deux policières face à un individu violent. La scène, filmée par un journaliste de La Marseillaise, a fait le tour des réseaux sociaux.

Éric Ciotti exclu des Républicains, les locaux provisoirement portes closes

Le président des Républicains, Éric Ciotti, a pris une décision radicale en ordonnant la fermeture du siège du parti à Paris. Cette mesure fait suite à des tensions internes exacerbées par son alliance controversée avec le Rassemblement National (RN). Face à une vive contestation de cette décision au sein du parti, Ciotti a ordonné à tous les permanents de quitter les lieux à midi, marquant ainsi un épisode tumultueux pour Les Républicains.

Sandrine, 23 ans, tuée de 118 coups de couteau par son conjoint à Champagne-sur-Oise

Keenan H., 24 ans, est jugé cette semaine par la cour d’assises du Val-d’Oise pour le meurtre de sa compagne

Jordan Bardella et la réforme des retraites : une position fluctuante ?

Lors de récentes interviews, Jordan Bardella, président du Rassemblement national (RN), a exprimé des réserves quant à l’abrogation de la réforme des retraites, contrairement aux engagements précédents de son parti. Cette réforme, adoptée en avril 2023, a relevé l’âge de départ à la retraite à 64 ans, une mesure que les députés RN avaient pourtant combattu.

Tir mortel à Cherbourg : La policière mise en examen pour homicide volontaire

Dimanche soir à Cherbourg (Manche), une policière a abattu Sulivan S., un jeune homme de 19 ans, lors d’un contrôle routier. Le jeune homme, qui tentait de s’échapper après avoir refusé d’obtempérer, a été mortellement touché par balle. La mère de la victime, par l'intermédiaire de son avocat Me Yassine Bouzrou, a déposé plainte pour « homicide volontaire ».

Neuilly-sur-Seine : Six jeunes arrêtés avant la séquestration d’un grand patron

Une intervention policière rapide a permis de déjouer un plan de home-jacking visant un chef d’entreprise de renom

Législatives 2024 : Jean-Luc Moudenc appelle à un large rassemblement républicain

À l’approche des élections législatives, le maire de Toulouse propose une coalition inédite.

Accord LR-RN : David Lisnard critique Éric Ciotti, Xavier Bertrand appelle à son exclusion

Le récent accord entre Les Républicains (LR) et le Rassemblement national (RN) suscite des réactions vives au sein de la droite française. David Lisnard, maire de Cannes, et Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, ont exprimé leur opposition avec des nuances distinctes, remettant en cause la direction d'Éric Ciotti.

Françoise Hardy, icône de la culture pop, est morte à 80 ans

Une carrière marquée par la mélancolie et la grâce Depuis ses débuts en idole yéyé, Françoise Hardy a incarné une jeunesse évanescente et une mélancolie poignante. Ses chansons, empreintes de tristesse et d'une douceur aérienne, ont traversé les décennies, trouvant un écho particulier chez plusieurs générations. « Je n’aime rien tant que la blessure protégée par le mur de ses apparences », écrivait-elle dans son album "Clair-obscur" (2000), illustrant parfaitement son approche introspective et poétique de la musique. Une icône restée fidèle à elle-même Photographiée par son ami Jean-Marie Périer en 2011, Hardy apparaissait toujours comme la même créature mince et gracile qu'il avait rencontrée en 1962. Elevée par une mère célibataire, sa silhouette longiligne et son image de l'adolescente de "Tous les garçons et les filles" n'ont jamais quitté l'imaginaire collectif. Malgré les épreuves de santé, dont un lymphome et un cancer du larynx, Hardy a continué à fasciner et inspirer par sa résilience et son élégance. Une vie dédiée à la musique et à l'introspection Née le 17 janvier 1944 à Paris, Françoise Hardy a également nourri une passion pour l'astrologie dans les années 1970, publiant des livres et animant des émissions sur RMC. Sa nature introvertie et son regard sur le monde, teinté de mélancolie et de réflexion, ont marqué ses interviews et ses écrits. « J’ai toujours vécu dans les tourments de la passion que je me suis moi-même créée », confiait-elle au Monde en 1996. Un héritage musical inoubliable Françoise Hardy laisse derrière elle 28 albums et plusieurs tubes immémoriaux, parmi lesquels : Tous les garçons et les filles (1962) - Une ballade emblématique de sa carrière, évoquant la mélancolie amoureuse. Mon ami la rose (1964) - Un hommage poignant, écrit par Cécile Caulier, devenu un classique de son répertoire. Comment te dire adieu (1968) - Une collaboration avec Serge Gainsbourg qui reste une pierre angulaire de la chanson française. Message personnel (1973) - Coécrite avec Michel Berger, cette chanson touchante parle des difficultés des relations amoureuses. Puisque vous partez en voyage (2000) - Une reprise émouvante enregistrée avec Jacques Dutronc, évoquant leur complicité artistique et personnelle. Françoise Hardy a quitté la scène le 11 juin, laissant une empreinte indélébile sur la culture pop française. Son fils Thomas Dutronc a annoncé sa disparition avec ces simples mots : « Maman est partie... ».

Édouard Philippe s’engage dans la campagne

L'ancien Premier ministre Édouard Philippe se mobilise pour la campagne législative, exprimant ses réserves sur l'implication d'Emmanuel Macron et critiquant vivement les propositions d'alliance avec le Rassemblement national.

Éric Zemmour ne « sait pas » pourquoi l’accord avec le RN n’a pas abouti

Le président du parti Reconquête, exprime son incompréhension face à l'échec de l'accord avec le Rassemblement national. Malgré ses tentatives de rapprochement, aucune alliance n'a pu voir le jour.

[Communiqué] Bruno Retailleau et les sénateur les Républicains s’opposent à la position prise par Éric Ciotti

Suite à la décision d'Eric Ciotti de se joindre au RN, le sénateur Bruno Retailleau communique avec le groupe les Républicains au Sénat

Saint-Etienne & Loire

« Législatives, planning familial, Casino, colis perdus » le point sur l’actu du 42 de ce mercredi 12 juin

Antoine Vermorel-Marques tient sa première réunion publique aujourd'hui à Renaison.Le jeune député LR est soutenu par Yves Nicolin, lui-même ancien député de la circonscription roannaise....

Vers une implosion des LR ?

L'interview télévisée d'Eric Ciotti sur son rapprochement avec le RN a déclenché une marée de réactions en extérieur et en interne. Un bureau exécutif du parti devrait se réunir aujourd'hui. Le vieux parti gaulliste aborde une séquence politique  difficile. On essaie de faire le point.

Saint-Just-Saint-Rambert, accueil Floressence

Nos jardiniers ont du talentFloressence : le fleurissement de...

Une auteure de Saint-Etienne publie le premier tome d’une saga Fantasy

C’est instinctivement que Laurine Mazounie a commencé à écrire...

Daniel Kretinsky à la barre : Réunion décisive des actionnaires de Casino ce mardi

Le groupe Casino, qui comprend des enseignes telles que Monoprix, Franprix et Vival, réunit ses actionnaires à Paris pour la première fois depuis son acquisition par les nouveaux propriétaires, dirigés par le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

Lyon & Rhône

Murielle Laurent, maire socialiste de Feyzin est eurodéputée depuis quelques jours

Murielle Laurent, maire socialiste de Feyzin est eurodéputée depuis quelques jours. Cette élue socialiste figurait en place éligible (sixième) sur la liste de Raphaël Glucksmann. Au...

Decître est passé d’une implantation lyonnaise historique à un développement national

Decître est passé d'une implantation lyonnaise historique à un...

Villeurbanne : un sac abandonné contenant des centaines de munitions découvert près d’un parc pour enfants

À Villeurbanne, la découverte d'un sac contenant plus de 500 munitions près d'un parc pour enfants suscite l'inquiétude et déclenche une enquête policière.

Lyon accueille, cette semaine, ses célèbres fêtes consulaires

Cette manifestation unique en France permet de mettre en...

Lyon, un tramway aux couleurs LGBT

A Lyon, un tramway aux couleurs LGBT + déclenche...

POLITIQUE

spot_imgspot_img

Newsletter

Loire souvenirs

Vélocio, une journée consacrée au vélo

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Saint-Etienne : Sous Chavanelle coule le Chavanelet

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Qui était le stéphanois Francis Ganier ?

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous présente des stéphanois dont parfois par manque de culture nous ignorons l’existence.

La sarbacane ou l’histoire des baveux stéphanois

Publié par Pierre Mazet Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars...

Les Durafour : Maires de père en fils

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

Quand Saint-Etienne devint Préfecture

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Charles Exbrayat : N’oublions pas Imogène

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

Philibert Besson un député fou ou visionnaire ?

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

Aimé Jacquet : La revanche du prolo

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Commémoration du 8 mai à Saint-Etienne : 79e anniversaire de la victoire

À Saint-Etienne, la commémoration du 79e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie a attiré un public nombreux et varié, reflétant l'importance de se souvenir de notre histoire.

Football : Quand Lyon voulait racheter Saint-Etienne

L’ASSE en Mai 1950, est au bord de la faillite elle accuse un déficit de 14 millions de francs. Il était de 12 millions l’année précédente et de 3 millions en 1947.

Culture/Loisirs en Loire

Une auteure de Saint-Etienne publie le premier tome d’une saga Fantasy

C’est instinctivement que Laurine Mazounie a commencé à écrire très jeune. Après des poèmes, la trilogie Éveil Mortel marque sa découverte de l’univers de la...

Firminy : Les années 80 en concert gratuit

Les icônes des années 80 montent sur scène à Firminy pour un concert gratuit, le vendredi 28 juin. Une soirée festive avec des hits des années 90 à aujourd'hui, interprétés par la troupe Spectacle Prod, attend les amateurs de musique.

Livre : La vie toujours ailleurs de Myriam Antaki

Editions Intervalles. Ce livre très bien écrit narre l'histoire vécue...

Faits Divers

À Marseille, un automobiliste héroïque vient en aide à deux policières en difficulté

Le 9 juin dernier, dans le 4e arrondissement de Marseille, un automobiliste n'a pas hésité à intervenir pour assister deux policières face à un individu violent. La scène, filmée par un journaliste de La Marseillaise, a fait le tour des réseaux sociaux.

Tir mortel à Cherbourg : La policière mise en examen pour homicide volontaire

Dimanche soir à Cherbourg (Manche), une policière a abattu Sulivan S., un jeune homme de 19 ans, lors d’un contrôle routier. Le jeune homme, qui tentait de s’échapper après avoir refusé d’obtempérer, a été mortellement touché par balle. La mère de la victime, par l'intermédiaire de son avocat Me Yassine Bouzrou, a déposé plainte pour « homicide volontaire ».

Neuilly-sur-Seine : Six jeunes arrêtés avant la séquestration d’un grand patron

Une intervention policière rapide a permis de déjouer un plan de home-jacking visant un chef d’entreprise de renom

Bagneux : Policier heurté par un conducteur de scooter en fuite

Un policier a été blessé lors d'une intervention à Bagneux (Hauts-de-Seine) après qu'un homme au guidon d'un scooter volé a refusé de s'arrêter et l'a percuté. Le suspect a été interpellé et placé en garde à vue.
error: Le contenu est protégé par le droit d'ateur