Le pont du Pertuiset : Entre villes et campagnes

Date:

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous présente des stéphanois dont parfois nous ignorons l’existence, ou pas….

 Le pont du Pertuiset : Entre villes et campagnes

Les Californiens ont le Golden Gate. Nous, on a le pont du Pertuiset. Bien sûr, il est moins grand et moins prestigieux, mais il a joué un rôle important dans le développement des échanges à l’intérieur du département. Celui que nous connaissons est le troisième d’une saga commencée en 1838. Le Pertuiset est le lieu où l’Ondaine rejoint la Loire. Cependant, cet endroit n’est pas un simple confluent.

Il marque aussi une sorte de frontière entre le monde industriel et urbain de la vallée et le monde agricole et rural des monts du Forez. Une voie d’origine préhistorique existait au gué de la Loire au lieu dit « Le Pertuiset ». Des restes en sont encore visibles  sur la route de crête au dessus de l’ancien gué noyé par la création du barrage de Grangent. Au moment des crues, un bac franchissait les eaux face à la Mure. Ainsi s’acheminait le charbon stéphanois à dos de mulet, à travers les éboulements et fondrières, jusqu’au plateau de Saint-Bonnet-le-Château.

Dans la première moitié du XIXème siècle, la vallée de l’Ondaine s’industrialise et les échanges avec la campagne s’intensifient. Le passage par le bac devient inopérant. En janvier 1840, commencent les travaux d’un pont suspendu conçu par l’architecte Letrain. Ils étaient confiés à la compagnie Seguin, celle qui avait construit le viaduc de Garabit. Il était construit en bois, d’une portée de 100 m, doté d’une chaussée large de 2,20 m et de trottoirs larges d’1,10 m chacun.

Il était à péage, car l’Etat  en accorda la concession à « La compagnie du pont du Pertuiset »créée à cet effet. Ce pont suspendu fut parmi les premiers de ce type construits en France.  Dans son ouvrage de 1850 sur la géographie de la France, Jules Verne l’a représenté comme l’un des symboles du progrès scientifique et technique. En 1884, le pont est racheté par le département et devient gratuit.

Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, le Pertuiset devient un peu le « Nogent »des Stéphanois. Guinguettes et auberges y fleurissent, on y vient y déguster la friture. Dans les années 30, ce pont se révéla insuffisant pour faire face à l’augmentation du trafic. Par exemple, pour l’emprunter, les autocars faisaient descendre leurs passagers car il fallait alléger au maximum le véhicule. Dès 1930, le préfet avait approuvé la construction d’un nouveau pont. La chaussée de 4,8 m de large était bordée de deux trottoirs. L’inauguration eut lieu, en grandes pompes, le 17 juin 1934. Le secrétaire général de la préfecture et les maires des communes avoisinantes étaient présents.

Une fois, le ruban coupé, un banquet fut servi au restaurant Riffat, à l’invitation des communes du canton de Firminy. Le premier pont avait vécu un siècle, le deuxième allait voir sa durée de vie réduite de moitié. En 1985, le pont de Sully-sur-Loire s’écroule sous l’effet du froid. Des études démontrent alors que certaines pièces en acier utilisées pour le pont du Pertuiset pouvaient également devenir vulnérables en cas de températures anormalement basses. Un projet de construction d’un troisième pont voit le jour.

L’ouvrage en lui même est assez impressionnant. Dans la tradition des ponts suspendus, il ne comporte qu’un seul pylône, en forme de « Y » renversé qui soutient les haubans et a une portée de 132 mètres.

Un projet audacieux retenu par le Conseil général, pour constituer un élément architectural dans le site des gorges de la Loire. Lorsqu’on arrive sur le site depuis la ville d’Unieux, l’association du relief escarpé et du pont dont le mât s’élève à plus de cinquante mètres donne une dimension titanesque.

La route s’enfonce entre deux montagnes taillées à l’explosif et débouche sur la Loire, marquant un changement radical du paysage, accentué par l’étendue du lit du fleuve. Baptisé « Pont du bicentenaire », il reste pour tous les Ligériens, le « pont du Pertuiset ». Et pour conclure une petite histoire en gaga :

http://avf.asso.fr/var/uploads/saint-etienne/Saint-Etienne/Images/La%20vache%20sur%20le%20pont%20du%20Pertuiset.pdf

Gillescharles.info

Inscrivez-vous pour recevoir chaque dimanche de l'actu dans votre boîte mail.

Gillescharles.info

Inscrivez-vous pour recevoir chaque dimanche de l'actu dans votre boîte mail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Newsletter

Politique

A lire aussi
Dans l'actu

Décision sur l’avenir de Duralex mise en délibéré au 26 juillet

Le sort des 228 salariés de l'emblématique entreprise de...

JOP Paris 2024 : Saint-Étienne Métropole accueillera 6 matchs

Les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 ne se dérouleront...

Antoine Vermorel-Marques élu vice-président du groupe La Droite républicaine

"Une marque de confiance accordée à la nouvelle génération...

Météo : de fortes chaleurs attendues en France jeudi et vendredi, jusqu’à 41°C dans le Sud-est

Le mercure s'apprête à s'envoler en France, particulièrement dans...

Candidats à la présidence de l’Assemblée nationale : une élection à suspens

Alors que la gauche tarde à désigner son candidat...

Incendie dévastateur à Nice : sept morts, dont trois enfants

Un incendie violent a ravagé un immeuble dans la...

Pompes à chaleur : l’usine Saunier-Duval de Nantes va licencier un tiers de ses effectifs

Un plan social prévoit la suppression de 250 postes...

Paris : Une voiture percute une terrasse de restaurant dans le XXe, des blessés en urgence absolue

Ce mercredi soir, une voiture a percuté plusieurs personnes...

Une Journée Historique pour l’UJS : Le Rassemblement des Jeunes Souverainistes

La jeunesse souverainiste fait parler d’elle. Ce 14 juillet...

Saint-Etienne & Loire

Logement : 5 millions d’euros de l’État pour le renouvellement urbain de Saint-Étienne

Le 14 février dernier, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé que la candidature de l’Epase (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne) faisait partie des 22...

Lyon & Rhône

Les socialistes n’abandonnent pas leurs griefs contre Laurent Wauquiez

Les socialistes n'abandonnent pas leurs griefs contre Laurent Wauquiez. Ce n'est pas parce que le président de la deuxième région de France s'apprête à quitter le...

À Lyon, des jeunes bénévoles font le choix de se mobiliser tout l’été

Rencontre avec Louis, un bénévole d’Entourage qui accompagne les...

Météo Lyon: Prévisions du mercredi 17 juillet 2024

La journée du mercredi 17 juillet 2024 promet d'être...

Des économies à la Métropole de Lyon

Économies à la Métropole de Lyon. Depuis ce lundi 15...

Lyon : Explosion des fraudes à l’examen du Code de la Route, des permis annulés

La préfecture du Rhône a annoncé un renforcement des...

POLITIQUE

spot_imgspot_img

Newsletter

Loire souvenirs

La Fourme de Montbrison, toute une histoire !

La fourme de Montbrison est fabriquée depuis le VIIIe siècle dans les Hautes-Chaumes à plus de 1 000 mètres d’altitude. Elle a reçu le label AOC (Appellation d’origine contrôlée) en 1972 puis AOP (Appellation d’origine protégée) en 2009.

Football : Quand Lyon voulait racheter Saint-Etienne

L’ASSE en Mai 1950, est au bord de la faillite elle accuse un déficit de 14 millions de francs. Il était de 12 millions l’année précédente et de 3 millions en 1947.

Qui sont les « Martyrs de Vingré » ?

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Bellevue : comment un hôpital a transformé la ville

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Connaissez vous l’histoire de Ravachol le bandit anarchiste ?

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

On le nommait le Stéphanois à la Casquette

Sur le site on aime lire les chroniques stéphanoises...

Le grand hôtel du Pilat : un air de Suisse dans nos montagnes

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

Pointe Cadet : Noël Pointe le 1er Stéphanois ouvrier-député

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

La sarbacane ou l’histoire des baveux stéphanois

Publié par Pierre Mazet Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars...

Félix Thiollier : un photographe stéphanois précurseur

Il y a quelques jours, à Saint-Etienne, il y...

Derrière la place Dorian, l’homme Frédéric Dorian, entre utopie et pragmatisme

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous présente des stéphanois dont parfois par manque de culture nous ignorons l’existence.

Jean-Baptiste Boussingault, chimiste et paysan

Sa fille Alice a épousé Jean-Claude Crozet. Ce dernier accole le nom de son beau-père au sien et devient Jean-Claude Crozet-Boussingault. Son oncle, Benoit Fourneyron l’a associé à la gestion de sa fonderie du Chambon-Feugerolles. Une rue porte le nom de Crozet-Boussingault à Saint-Etienne.

Culture/Loisirs en Loire

« Roanne, Génilac et Gilles Artigues » le point Actu du 42 du 18 Juillet

À Roanne, le maire désapprouve le déménagement à Roanne du centre dentaire mutualiste. La décision du groupe mutualiste AESIO de transférer à Charlieu son centre dentaire...

Notre coup de cœur : La Table des champs

C'est à quelques kilomètres de Saint-Etienne, dans la commune de Saint-Romain les Atheux, que Bénédicte et Vincent, on fait naître le 10 septembre 2021, une nouvelle aventure. Dans un lieu atypique, un rendez-vous magique, un restaurant dans une yourte.

Livre : Un siècle d’Olympisme dans la Loire

Un nouvel ouvrage en co-écriture de Jérôme Sagnard et...

Faits Divers

Incendie dévastateur à Nice : sept morts, dont trois enfants

Un incendie violent a ravagé un immeuble dans la...

Paris : Une voiture percute une terrasse de restaurant dans le XXe, des blessés en urgence absolue

Ce mercredi soir, une voiture a percuté plusieurs personnes...

Projets d’actions violentes durant les JO : Un jeune néonazi en garde à vue

Administrateur de la chaîne Telegram « Division aryenne française...

Rennes : Une double défenestration sème la consternation

Une infirmière et son compagnon se jettent du même...
error: Le contenu est protégé par le droit d'ateur