Aimé Jacquet : La revanche du prolo

Date:

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous présente des stéphanois dont parfois par manque de culture nous ignorons l’histoire….

12 juillet 1998 : La revanche du prolo.

On a tous en mémoire l’image d’Aimé Jacquet, rayonnant, brandissant la coupe du monde en 1998. Le visage était radieux, le sourire éclatant. Pourtant, il est probable, qu’au-delà de la joie, le sélectionneur éprouvait le sentiment d’une revanche étincelante. Car, c’est un homme blessé qui tient le trophée. Le parcours accompli avait ressemblé, jusqu’à cet ultime moment, plus à un chemin de croix qu’à un sentier parsemé de roses. Cet itinéraire singulier mérite bien un petit retour en arrière. Aujourd’hui, Sail-sous-Couzan, où Aimé vit le jour en novembre 41, est presque aussi connu que le petit village des irascibles Gaulois. Enfant, il joue au club amateur de l’US Couzan.

Il fait partie de la dernière génération des footballeurs travailleurs : il alterne ses métiers d’ouvrier à l’usine et de footballeur. Devenu professionnel, il est titulaire au milieu de terrain avec les « Verts » sous la houlette de Jean Snella puis d’Albert Batteux qui vont marquer sa carrière de joueur. Disciple consciencieux et appliqué de ces deux entraîneurs charismatiques du championnat de France, Aimé Jacquet joue un rôle de régulateur sur le terrain et se porte garant du bon équilibre du collectif des Stéphanois. Avec l’équipe de France, il ne connait que deux brèves sélections en 1968 sous l’ère Louis Dugauguez. Moins en vue lors de ces dernières années avec l’ASSE, il part en 1973 jouer chez le rival voisin : l’Olympique lyonnais. Après deux saisons, il raccroche les crampons en 1975. Il démarre alors une carrière d’entraineur. Il prend la tête de la direction technique de l’Olympique lyonnaise, pendant quatre ans. Puis répondant à l’appel du président Claude Bez, il devient l’entraîneur des Girondins de Bordeaux qu’il mène aux plus grands succès nationaux et internationaux. Après neuf saisons, il est remercié et traverse une période délicate.

Il accepte le 17 décembre 1993 de prendre les commandes d’une sélection française  en crise qui a été incapable de se qualifier pour les coupes du monde de 1990 et 1994. Il réussit une campagne de qualifications pour l’Euro 1996 marquée par une série de trente matchs sans défaite (accompagnée du record 10 à 0 contre l’Azerbaïdjan). Les Bleus échouent aux tirs aux buts de la demi-finale de l’Euro 1996 et entament la préparation pour la Coupe du monde 1998 qu’elle dispute à domicile. C’est à ce moment que les critiques vont s’abattre et elles ne sont pas tendres. Jacquet est moqué pour le style de jeu, pour ses choix. Les matchs de préparation pour la Coupe du monde s’enchaînent et l’équipe de France peine à offrir un visage séduisant. Adepte d’un schéma tactique très défensif (voire « frileux » selon ses détracteurs), n’arrivant pas à créer une véritable animation offensive, la presse spécialisée (notamment le quotidien L’Équipe) ainsi que la presse généraliste commencent à critiquer le sélectionneur national avec virulence. Jacquet se voit ainsi qualifié de « laborieux du ballon rond », de « tue-l’amour du rond central », de « tacticien fruste, parfois paléolithique ».

L’homme est probablement blessé d’autant que certains ne se privent pas de moquer son accent du Forez. Et pourtant, il tient bon ! La Coupe du Monde démarre sur les chapeaux de roue pour les Bleus, victoire 3-0, pour une équipe de France qui va surfer sur la victoire jusqu’en finale. C’est un autre paria médiatique, Christophe Dugarry, qui marque le premier but face aux Bafana Bafana, allant narguer la tribune de presse dans la célébration de son but. Jacquet enfonce le clou en conférence de presse : Je demande au public français de prendre confiance en son équipe, même s’il a été trompé par une certaine presse. Le parcours va se poursuivre jusqu’à l’apothéose du 12 juillet.  

LIRE AUSSI  Retour sur la fusillade du Brûlé

Zinédine Zidane, auteur d’un doublé mythique contre la Seleçao, devient, ce soir-là, une idole nationale. Mais cette victoire est aussi celle d’un homme tenace qui tenait à sa revanche, on pourrait presque dire la « revanche du prolo ». Le mérite d’Aimé Jacquet est donc d’avoir su créer un groupe en parfaite osmose, mélangeant des cadres atteignant l’apogée de leur carrière en 1998 et des jeunes à fort potentiel se fondant parfaitement dans le moule. Jacquet a ainsi pris sa revanche de la meilleure manière qui soit : en remportant la coupe du monde. Allez Dédé, à toi de jouer ! 

Pour en savoir plus :

Aimé Jacquet et Philippe Tournon, Ma vie pour une étoile, Éditions Robert Laffont-Plon, juin 1999. 

Jean-Jacques Bozonnet, La Revanche d’Aimé Jacquet, Édition Seuil, mars 1999.

Lefred Thouron, Aimé Jacquet, droit au but par la diagonale, Éditions Verticales, mai 1998.

Vincent Duluc, L’affaire Jacquet, Éditions Prolongations, mars 2008. 

Gillescharles.info

Inscrivez-vous pour recevoir chaque dimanche de l'actu dans votre boîte mail.

Gillescharles.info

Inscrivez-vous pour recevoir chaque dimanche de l'actu dans votre boîte mail.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Partager l'article:

Newsletter

Politique

A lire aussi
Dans l'actu

Décision sur l’avenir de Duralex mise en délibéré au 26 juillet

Le sort des 228 salariés de l'emblématique entreprise de...

JOP Paris 2024 : Saint-Étienne Métropole accueillera 6 matchs

Les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 ne se dérouleront...

Antoine Vermorel-Marques élu vice-président du groupe La Droite républicaine

"Une marque de confiance accordée à la nouvelle génération...

Météo : de fortes chaleurs attendues en France jeudi et vendredi, jusqu’à 41°C dans le Sud-est

Le mercure s'apprête à s'envoler en France, particulièrement dans...

Candidats à la présidence de l’Assemblée nationale : une élection à suspens

Alors que la gauche tarde à désigner son candidat...

Incendie dévastateur à Nice : sept morts, dont trois enfants

Un incendie violent a ravagé un immeuble dans la...

Pompes à chaleur : l’usine Saunier-Duval de Nantes va licencier un tiers de ses effectifs

Un plan social prévoit la suppression de 250 postes...

Paris : Une voiture percute une terrasse de restaurant dans le XXe, des blessés en urgence absolue

Ce mercredi soir, une voiture a percuté plusieurs personnes...

Une Journée Historique pour l’UJS : Le Rassemblement des Jeunes Souverainistes

La jeunesse souverainiste fait parler d’elle. Ce 14 juillet...

Saint-Etienne & Loire

Logement : 5 millions d’euros de l’État pour le renouvellement urbain de Saint-Étienne

Le 14 février dernier, le Premier ministre Gabriel Attal a annoncé que la candidature de l’Epase (Établissement public d’aménagement de Saint-Étienne) faisait partie des 22...

Lyon & Rhône

Les socialistes n’abandonnent pas leurs griefs contre Laurent Wauquiez

Les socialistes n'abandonnent pas leurs griefs contre Laurent Wauquiez. Ce n'est pas parce que le président de la deuxième région de France s'apprête à quitter le...

À Lyon, des jeunes bénévoles font le choix de se mobiliser tout l’été

Rencontre avec Louis, un bénévole d’Entourage qui accompagne les...

Météo Lyon: Prévisions du mercredi 17 juillet 2024

La journée du mercredi 17 juillet 2024 promet d'être...

Des économies à la Métropole de Lyon

Économies à la Métropole de Lyon. Depuis ce lundi 15...

Lyon : Explosion des fraudes à l’examen du Code de la Route, des permis annulés

La préfecture du Rhône a annoncé un renforcement des...

POLITIQUE

spot_imgspot_img

Newsletter

Loire souvenirs

La Fourme de Montbrison, toute une histoire !

La fourme de Montbrison est fabriquée depuis le VIIIe siècle dans les Hautes-Chaumes à plus de 1 000 mètres d’altitude. Elle a reçu le label AOC (Appellation d’origine contrôlée) en 1972 puis AOP (Appellation d’origine protégée) en 2009.

Football : Quand Lyon voulait racheter Saint-Etienne

L’ASSE en Mai 1950, est au bord de la faillite elle accuse un déficit de 14 millions de francs. Il était de 12 millions l’année précédente et de 3 millions en 1947.

Qui sont les « Martyrs de Vingré » ?

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Bellevue : comment un hôpital a transformé la ville

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous...

Le pont du Pertuiset : Entre villes et campagnes

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

Connaissez vous l’histoire de Ravachol le bandit anarchiste ?

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

On le nommait le Stéphanois à la Casquette

Sur le site on aime lire les chroniques stéphanoises...

Le grand hôtel du Pilat : un air de Suisse dans nos montagnes

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

Pointe Cadet : Noël Pointe le 1er Stéphanois ouvrier-député

Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire...

La sarbacane ou l’histoire des baveux stéphanois

Publié par Pierre Mazet Pierre Mazet (http://www.pierre-mazet42.com/) auteur de nombreux Polars...

Félix Thiollier : un photographe stéphanois précurseur

Il y a quelques jours, à Saint-Etienne, il y...

Derrière la place Dorian, l’homme Frédéric Dorian, entre utopie et pragmatisme

Pierre Mazet auteur de nombreux Polars et passionné d’Histoire nous présente des stéphanois dont parfois par manque de culture nous ignorons l’existence.

Culture/Loisirs en Loire

« Roanne, Génilac et Gilles Artigues » le point Actu du 42 du 18 Juillet

À Roanne, le maire désapprouve le déménagement à Roanne du centre dentaire mutualiste. La décision du groupe mutualiste AESIO de transférer à Charlieu son centre dentaire...

Notre coup de cœur : La Table des champs

C'est à quelques kilomètres de Saint-Etienne, dans la commune de Saint-Romain les Atheux, que Bénédicte et Vincent, on fait naître le 10 septembre 2021, une nouvelle aventure. Dans un lieu atypique, un rendez-vous magique, un restaurant dans une yourte.

Livre : Un siècle d’Olympisme dans la Loire

Un nouvel ouvrage en co-écriture de Jérôme Sagnard et...

Faits Divers

Incendie dévastateur à Nice : sept morts, dont trois enfants

Un incendie violent a ravagé un immeuble dans la...

Paris : Une voiture percute une terrasse de restaurant dans le XXe, des blessés en urgence absolue

Ce mercredi soir, une voiture a percuté plusieurs personnes...

Projets d’actions violentes durant les JO : Un jeune néonazi en garde à vue

Administrateur de la chaîne Telegram « Division aryenne française...

Rennes : Une double défenestration sème la consternation

Une infirmière et son compagnon se jettent du même...
error: Le contenu est protégé par le droit d'ateur